Ado c’est mieux

ADO C EST MIEUX

Pour vous procurer la pièce : La Librairie Théâtrale

THÈME : Grandir

Durée : 30 à 40 min

Décor : une aire de jeux

10 personnages de 7 à 13 ans 

Résumé :

Des enfants attendent le train. Destination : monde de l’adolescence.

Schibboleth est chargé de leur remettre leur passeport mais pour le mériter, ils doivent d’abord réussir des épreuves. Ils s’appliquent tous sauf Pomme Verte qui refuse de grandir.

Un thème sensible du passage obligé de l’enfance vers l’adolescence traité sur fond de comédie. Un joli message où la solidarité l’emporte sur la peur d’avancer.

Le mot adolescence vient du latin « adolescere » qui veut dire «grandir ». C’est le thème de la pièce, le pavé autour duquel gravitent toutes sortes d’interrogations, de crainte et d’attente.

La pièce trace un parcours initiatique : l’enfant doit passer des épreuves et les réussir pour devenir grand.

***

Cette pièce comporte un dossier pédagogique de 10 pages qui propose d’accompagner les enseignants et animateurs d’ateliers théâtre dans leur mise en scène et qui s’avèrera un excellent outil pour un travail approfondi.

Deux versions sont proposées :

– 1 version à être jouée par 10 enfants

– 1 version à être jouée par  4 adultes pour un public jeunesse

***

Quelques mots sur les personnages :

Les enfants : ils ont entre 7 et 13 ans.

Ils portent des noms de crème glacée (comme Banana Split) ou de boisson (comme Citron Pressé) ou de nourriture (comme Pomme Verte ou Chocolat Moutarde). Leurs noms amusants permettent aux jeunes comédiens de s’identifier avec une tenue se rapportant à la couleur du prénom qu’ils portent. Leur personnalité est fonction de leur prénom (Pomme Verte refuse de grandir ; Chocolat Moutarde se différencie par son originalité : Citron Pressé est pressé d’arriver dans le nouveau monde) etc…

L’examinateur :

Son nom n’a pas été choisi au hasard.

Schibboleth est un terme hébreu qui signifie « épreuve totale et décisive ».

Schibboleth est également un signe de reconnaissance verbale : un terme de ralliement ou une façon de parler particulière qui détermine l’appartenance ou non à un groupe.

Le personnage symbolise la frontière : il est pour les enfants à la fois celui qui guide et celui qui exclut en cas d’échec.

Il est hors norme mais il est préférable qu’il soit joué par un enfant (peut être le plus grand de la l’atelier théâtre). On lui donne alors une tenue particulière laissée à l’appréciation de chacun (il ne peut cependant n’être ni fée, ni princesse, figures de l’imaginaire enfantin qui iraient à l’encontre de l’idée de la pièce qui veut que les enfants quittent ce monde-là).

Si le rôle de Schibboleth parait trop important au metteur en scène pour l’attribuer à un seul jeune comédien, je vous suggère (comme l’a fait une troupe), de rajouter un personnage qui devient le ou la secrétaire de Schibboleth et de répartir les répliques.

Pour lire un extrait, cliquez ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s