Archives de l’auteur : Geneviève Steinling

HIER, IL SERA TROP TARD

image babelio

HIER, IL SERA TROP TARD est sorti précédemment dans une maison d’édition qui très vite a mis la clé sous la porte. Le livre n’a donc pas eu le temps de vivre. Aujourd’hui, je souhaite le faire exister à nouveau, c’est pourquoi il est désormais disponible sous le même titre dans une nouvelle version relookée avec une nouvelle couverture en format d’un livre poche à un prix poche ainsi qu’en version e-book.

lien pour vous le procurer : ici

chronique de Danièle Gasiglia Laster, critique littéraire

Quatrième de couverture : Le jour des obsèques de son père, Marie-Jeanne quitte le Jura pour Paris. Elle rencontre Jean-Jacques et prend la place de sa fille disparue. Elle passe deux ans dans sa maison où tout lui est permis sauf d’aller au grenier. Parfois, elle entend du bruit qui vient de là-haut. Un jour, elle monte et découvre l’invraisemblable secret de son hôte dans toute son horreur. Hier, aujourd’hui ou demain, est-ce qu’il sera trop tard pour elle de s’échapper, d’oublier et de continuer à vivre ? Un roman qui tient en haleine jusqu’au dénouement inattendu.

Bonne lecture et n’hésitez pas à mettre un commentaire, je vous en remercie infiniment.

Le mois prochain, un nouveau roman sera édité, je suis actuellement à sa dernière relecture. Il parlera d’amour mais pas que…

À très très vite, donc.

G.S.

 

« La terre est malade » en Egypte

En juin, « Au secours la terre est malade » va être jouée au Caire.

C’est un réel bonheur pour un auteur de voir ses textes passer la frontière. Cette pièce a déjà été jouée aux quatre coins de  France et dans de nombreux pays comme le Maroc, la Suisse, la Belgique, la Tunisie, le Canada, les USA, le Liban, le Sénégal… et le mois prochain pour la première fois en Égypte.

Merci à tous les enseignants, et animateurs d’atelier et bien sûr merci à tous les enfants qui apprennent mes textes et donnent vie à mes mots. terre 1

Gwendy et la boite à boutons

Imaginez qu’un inconnu vous offre une boite magique ou maléfique, ça dépend de ce que vous en ferez. Il suffit d’appuyer sur l’un des boutons qui vous délivrera un chocolat et votre vie sera changée. Et puis, il y a ces autres boutons, vous seule avez le pouvoir de les actionner, la responsabilité vous en incombe et quelle responsabilité !… Vous avez le pouvoir de détruire le monde, chaque bouton correspondant à un pays (ah tiens ! c’est pas ce pouvoir-là que détiennent les dirigeants des pays de la planète ?… mais là n’est pas le sujet… quoique…).

Gwendy a 12 ans, elle va garder la boite dix ans. Elle qui était une jeune fille quelconque, un peu trop enveloppée, elle devient la fille la plus belle, la plus sexy, la plus intelligente, la plus convoitée de son lycée. En acceptant cette boite, n’a-t-elle pas vendu son âme au diable ?

J’ai été tenue en haleine par cette nouvelle de 150 pages mais j’en attendais plus. En somme, l’histoire est assez banale dans le genre sans vraiment de rebondissement, ni surprise, avec une fin attendue, trop gentille et quelque peu moralisatrice.

Un agréable moment de lecture. Sans plus.

14 – 14

Lisez 1914 – 2014. C’est l’histoire d’une amitié extra-ordinaire entre deux garçons.

Hadrien et Adrien vivent en Picardie. Ils ont 13 ans tous les deux mais à une époque différente. L’un vit en 1914, l’autre en 2014. Ils correspondent par lettre grâce à une boite mystérieuse jusqu’au moment où Adrien se rend compte que son ami risque sa vie car, lui, il sait que chez Hadrien, la Grande Guerre va éclater. Dès lors, il va chercher par tous les moyens à l’épargner.

Très beau roman jeunesse à partir de 10 ans mais sans hésiter, à mettre entre toutes les mains.

 

La ferme des animaux

Imaginez une ferme. Des animaux qui se révoltent et chassent les hommes. Sous la forme d’une fable animalière, George Orwell dresse une satire de la Révolution Russe mais au-delà, c’est l’histoire d’une manipulation au sein de cette société animale structurée dont le but est d’accéder au pouvoir.

Le roman fait réfléchir quand on le recadre dans notre monde humain.

Il se lit comme un conte et pourtant c’est bien plus qu’un conte.

A lire ou à relire… excellent !

La mécanique du coeur

Nous sommes à Edimbourg en 1874 : jour de la naissance de Jack. C’est aussi le jour le plus froid de tous les temps. Ainsi, le cœur de Jack, gelé, se brise. La sage-femme le remplace par une horloge et sauve l’enfant. Pour survivre, Jack doit chaque jour en remonter le mécanisme. Le jour vient où il tombe amoureux. Comment va réagir ce cœur de remplacement ?… si fragile.

Une merveilleuse histoire sur la différence.

Très belle écriture tout en poésie.

Un vrai coup de…  cœur !