Par le petit bout de la lorgnette

PAR LE BOUT LORGNETTE

Pour vous procurer la pièce : La Librairie Théâtrale

THÈMES : la guerre, la faim dans le monde, la déforestation, la pollution

Durée : 30 à 40 min

Décor : une aire de jeux

10 personnages de 7 à 13 ans

Résumé

Petit Homme et Petite Femme s’ennuient. Ils attendent qu’une idée de jeu passe au-dessus de leur tête pour l’attraper. Et voilà que les Bidous, des êtres bizarres, débarquent d’une autre planète. Même s’ils n’en ont pas l’apparence, ce sont des robots en mission. Ils viennent étudier l’humain et son environnement.

Par le petit bout de la lorgnette, ils découvrent alors les terres ravagées par l’homme, les océans vides, les guerres et la faim qui sévit. Les questions affluent et sont posées par les Bidous avec la naïveté propre à l’ignorance.

C’est une pièce moderne que j’ai voulu lucide et amusante avec un rythme soutenu pour que le jeune comédien ait autant de plaisir à  jouer avec les mots qu’avec son corps.

Cette pièce comporte un dossier pédagogique de 10 pages qui propose d’accompagner les enseignants et animateurs d’ateliers théâtre dans leur mise en scène.

****

C’est en regardant le sommaire d’un journal télévisé que m’est venue l’idée d’écrire cette pièce. Je souhaitais éveiller la curiosité du jeune comédien en parlant de plusieurs sujets sans m’y attarder et le fait d’intégrer une lorgnette avec vue sur le monde s’est imposé à moi.

La pièce aborde des thèmes graves et pour que le jeune comédien ait plaisir à se les approprier, il  me paraissait important de créer des personnages qui sortent de l’ordinaire.  Je souhaitais aussi que le comédien puisse se reconnaître dans l’un ou l’autre, j’ai d’abord pensé à des extraterrestres puis ces êtres venus d’une autre planète sont devenus des robots, l’idée me semblant plus attractive et ludique. Je les ai ensuite affublés d’un langage spécial. Ce qui permettait dans le même temps de donner une grande place au corps puisque lorsque les Bidous conversent entre eux, ils «belebelent» et pour se faire comprendre dans ces moments-là, ils doivent bouger et mimer certaines répliques. Les corps doivent raconter autant que les voix. (applaudir, désigner avec les doigts, taper du pied…)

Quelques mots sur les personnages :

Physiquement copies conformes de l’Homme, les Bidous sont des robots mais rien a priori ne le laisse supposer (seul impératif : ils ont les cheveux cachés).

Au début, Petit Homme et Petite Femme croient avoir affaire à des personnages excentriques et inquiétants qui ont une façon bizarre de bouger et de parler ; ce n’est qu’au fil des répliques que sera dévoilée leur véritable identité.

Dès que les robots s’adressent à Petit Homme et Petite Femme, ils parlent le même langage qu’eux (après avoir été bidouillés). Quand ils se parlent entre eux, ils «belebelent» (à la façon du Glaude dans «La Soupe aux choux».). Ils s’expriment alors dans le mouvement. Leurs visages restent hermétiques à toute expression et même quand ils rient, ils rient de l’intérieur, ce qui oblige le jeune comédien à travailler le gestuel et le corporel.

Les Bidous ont tous une particularité qu’il leur appartient d’entretenir.

  • Bidou 1er est le chef, il est autoritaire, c’est lui qui mène la bande ;
  • Professeur Bidou est un scientifique, il recueille, examine, analyse tout ce qu’il trouve sur son passage ;
  • Bidou Rapporteur est attentif, rien ne doit lui échapper, il s’emploie à n’oublier aucun détail ;
  • Bidouphonique s’applique à ce qu’aucun son ne lui échappe ;
  • Bidoubidouille est le bricoleur qui se prend au sérieux, tout doit passer par ses mains ;
  • Bidoupétoche a peur de tout, il se retranche derrière sa lorgnette ;
  • L’abominable Bidou est le gardien des robots, il est le responsable de leur sécurité ;
  • Bidou passetemps ne pense qu’à s’amuser, tout est pour lui matière à jeu.

Chacun créera son personnage en s’investissant dans la création.

Les deux enfants (Petit Homme et Petite Femme) : Pour eux, la vie est un jeu. Les Bidous vont leur faire prendre conscience que tout ce qui leur paraît « normal », ne l’est pas tant que ça. Ce sera alors l’occasion pour eux d’agir à leur niveau.

Pour lire un extrait, cliquez ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s