Archives pour la catégorie Coups de coeur

Le printemps, c’est aujourd’hui !

Si la date du 21 mars est inscrite dans notre imaginaire comme étant celle du retour des hirondelles, cette venue tant attendue varie en réalité selon les années. Et en 2016, comme depuis 2007, le printemps arrive le 20 mars.

La date du printemps correspond à celle de l’équinoxe du printemps, c’est à dire lorsque le Soleil se trouve exactement au zénith de l’équateur. Si le ballet céleste qui fait se mouvoir notre système solaire était réglé de manière théorique, la date du printemps serait inchangée. Or, ce n’est pas le cas. Et pour cause, l’axe de rotation de la Terre a tendance à s’incliner et l’image que nous avons de la danse du Soleil autour de notre planète n’est pas régulière.

En plus de notre planète qui fait des siennes, il faut ajouter à cela les petits caprices de notre calendrier qui prévoit, selon les années, 365 ou 366 jours. Il faut en effet s’adapter à l’année astronomique qui dure précisément 365,2422 jours.

Le prochain 21 mars… en 2102. L’équinoxe du printemps peut donc tomber le 19, le 20, ou le 21 mars. Dimanche, elle se déroulera ainsi précisément à 4h30 du matin. De quoi chambouler nos habitudes, puisque depuis les années 1950, c’est le 21 mars qui faisait la course en tête. Le 21e siècle, cependant, sera largement favorable au 20 mars. On y prévoit qu’un seul 19 mars, en 2044. Et le prochain 21 mars marquant le retour des beaux jours ne reviendra désormais qu’en… 2102.

Source : Europe 1

Comment est née la journée des droits de la femme

Aujourd’hui, 8 mars, c’est la journée des droits de la femme.

Une vidéo très intéressante qui nous raconte comment est née cette journée qui désormais est fêtée chaque année.

http://www.francetvinfo.fr/societe/justice/lhistoire-de-la-journee-de-la-femme_843195.html

Une idée de lecture

 


Je viens de relire « Douce Nuit» de Dino Buzzati, un texte qui fait partie du recueil
« Le K et autres nouvelles ».
Le livre regroupe 50 textes fantastiques avec des thèmes comme :
la fuite du temps, la fatalité, l’échec d’une vie, les mystères du bien et du mal…
J’aime l’univers de l’auteur et sa façon de raconter.
J’ai lu le livre plusieurs fois.
Je pioche une nouvelle comme ça, au hasard et je ne m’en lasse pas.

la réforme de l’orthographe

Paroles et musique : Pierre Perret – © Editions Adèle 1992

Tous les cent ans les néographes
Font une réforme de l’orthographe
En rognant les tentacules
Des gardiens de nos virgules
On voit alors nos gens de lettres
Chacun proteste à sa fenêtre
Mes consonnes, au nom du ciel !
Touche pas à mes voyelles !
La réforme de l’orthographe
M’eût pourtant évité des baffes
Quand je tombais dans le panneau
De charrette et de chariot

Le Roi pourtant fut bien le Roué
Le François devint le Français
Et Molière mit aussi
Un y à mercy
Le véritable sacrilège
Serait de suivre ce cortège
De vieilles lunes alambiquées
Eprises de compliqué
La réforme de l’orthographe
M’eût pourtant évité des baffes
Quand du tréfonds de ma détresse
J’oubliais toujours l’s

Croquemonsieur et tirebouchon
N’ont plus besoin d’un trait d’union
Croquemadame et tapecul
N’en auront plus non plus
Contremaîtresse et contrefoutre
Eux-mêmes ne pourront passer outre
Entrecuisse et entrechat
N’ont pas non plus le choix

La réforme de l’orthographe
M’eût pourtant évité des baffes
C’est les cuisseaux et les levrauts
Qui me rendent marteau
Faudra aussi laisser quimper
Dans nos chères onomatopées
Ce trait unissant froufrou
Yoyo pingpong troutrou
On pourra souder nos bluejeans
Nos ossobucos nos pipelines
Vademecum exvoto
Feront partie du lot

La réforme de l’orthographe
M’eût pourtant évité des baffes
Mettre un t au bout de l’appât
Que n’avais-je fait là !
Et quand malgré nos vieux réflexes
On posera plus nos circonflexes
Sur maîtresse et enchaîné
On fera un drôle de nez
Mais les générations prochaines
Qui mettront plus d’accent à chaînes
Jugeront que leurs aînés
Les ont longtemps traînées
La réforme de l’orthographe
Contrarie les paléographes
Depuis qu’un l vient d’être ôté
A imbécillité