Archives pour la catégorie Coups de coeur

Retour chez ma mère

Coup de coeur pour ce film… c’est drôle avec des moments d’émotion… pour cette femme (Josiane Balasko) veuve depuis un an qui réunit ses grands enfants et qui essaie de leur annoncer qu’elle aime un autre homme.

Si vous voulez passer un bon moment de détente, courez-y !

 

Le jour des corneilles

 

Vu ce soir sur ARTE « Le jour des corneilles »,  film d’animation de 2012 réalisé par Jean-Christophe Dessaint. L’histoire est adaptée du livre pour adultes du Québécois Jean-François Beauchemin. Amandine Taffin signe le scénario et place l’histoire à la portée des enfants. Plusieurs sujets sont abordés : le deuil, l’amour, la différence…

C’est un très joli conte initiatique plein de fraicheur, d’émotion sans jamais, à aucun moment, tomber dans la mièvrerie.

Il y a plusieurs lectures à cette histoire et petits ou grands, chacun comprendra à son niveau.

Une petite merveille !

 

Les malheurs de Sophie

Film français de Christophe Honoré, librement adapté de deux livres de la comtesse de Ségur : « Les Malheurs de Sophie » et « Les Petites Filles modèles ».

J’ai été complètement séduite par ce film qui m’a replongée dans mon enfance.

Les enfants sont plein de fraîcheur et de naturel, Muriel Robin est superbe dans le rôle de Mme Fichini et Michel Fau, très drôle dans celui du Père Huc.

Les images sont belles avec, en prime, quelques petites animations bien faites.

La deuxième partie est moins drôle et on se prend d’empathie pour la petite Sophie jouée, tout en justesse, par Caroline Grant. Heureusement, tout se termine bien et en chanson.

Un beau film à voir en famille mais, à mon avis, pas avant 8 ans.

 

 

 

Le portrait de Dorian Gray

J’ai passé un très beau moment hier à la « Comédie des Champs Elysées ». J’ai vraiment adoré la mise en scène inventive et originale de Thomas Le Douarec ainsi que les jeux de lumière de Stéphane Balny qui apportaient une réelle magie au spectacle, sans oublier les jolies musiques et chansons. Bravo aussi à Thomas Le Douarec qui signe l’adaptation très réussie du livre d’Oscar Wilde.

Les comédiens sont tous excellents : en alternance, Arnaud Denis ou Valentin de Carbonnières, Caroline Devismes ou Lucie Maquis, et pour toutes les représentations Fabrice Scott et Thomas Le Douarec.

C’est un véritable coup de cœur pour moi… c’est juste superbe.

À la Comédie des Champs Elysées jusqu’au 25 juin.

Joli mois de mai

Nous sommes le 1er mai… fête du muguet qui porte bonheur… alors plein de bonheurs à tous ceux qui liront ce message… Et si je poste cette vidéo, c’est parce que le mois de mai est un joli mois qui appelle le soleil, la gaité, la joie… et quand ça se passe en chanson, c’est encore mieux.

Rosalie Blum de Julien Rappeneau

Un vrai coup de cœur pour ce film.

Rosalie Blum est l’adaptation, par Julien Rappeneau, de la bande-dessinée du même nom, créée par Camille Jourdy en 2007.

En deux mots : C’est l’histoire quelque peu banale de Vincent Machot qui partage sa vie entre son salon de coiffure, son cousin, son chat, et sa mère trop envahissante. Mais un jour, sa vie va prendre une toute autre dimension : le  jour où il croit reconnaître une femme dans la rue sans pouvoir mettre un nom dessus. Elle l’intrigue, il la suit et étudie ses faits et gestes au point qu’elle occupe toutes ses pensées (il  ne s’agit pas de pensées amoureuses). Le suspens reste jusqu’aux dernières secondes où l’on découvre ce qui le lie à cette femme.

Ce premier film de Julien Rappeneau est une belle réussite. Les comédiens, tous excellents, sont touchants et attachants. L’histoire est filmée avec beaucoup de tendresse, de poésie, de sensibilité et d’émotion. C’est frais, apaisant, positif…

S’il est un film à voir en ce moment, c’est bien celui-là…

L’homme irrationnel

Vu hier le DVD…

Un thriller psychologique qui vous tient en haleine jusqu’au bout avec une chute surprise.

Woody Allen a l’art de bien cerner ses personnages qu’il peaufine avec brio… et bien sûr, toujours avec des répliques jubilatoires et intelligentes.

En deux mots, c’est l’histoire d’un prof de philo dépressif qui retrouve goût à la vie après avoir surpris une conversation où il est question d’un juge qui empêche une femme d’obtenir gain de cause lors de son divorce. Et voilà notre prof qui se sent l’âme d’un bon samaritain, il veut venir en aide à cette femme et la solution se présente à lui comme une évidence : supprimer ce juge… il le tue et là, tout d’un coup, il se sent revivre… bon, d’accord, question morale, c’est pas ce qu’on fait de mieux : tuer son prochain pour se libérer de sa névrose, mais l’humain est tellement bizarre, tellement irrationnel… et puis c’est du Woody Allen… excellent comme à son habitude.